Portrait : Daniel LAPREVOTTE

1- Salut t'es qui? Tu fais quoi à/avec/pour Green’Houilles?

Présent dès le départ lors de la création de l’association et  pour la mise en place du Repair Café, je m’investis à titre perso dans la valorisation de l’écologie par la participation à la protection de la faune sauvage.

 

Je donne de ma personne  chez Green’Houilles lors des évènements, j’en parle autour de moi, tout le temps. Green’Houilles n’est qu’un moyen car je travaille pour mon environnement, au niveau local.

2 -  Qu’est-ce que Green’Houilles a changé pour toi?

Green’Houilles permet  qu’une action individuelle devienne plus collective et acquiert une envergure telle que l’on a plus d’efficacité. Cela offre l’opportunité de réaliser des actions plus percutantes et plus nombreuses. On n’est jamais aussi performant qu’en groupe.

 

3 - Et avec une baguette magique que changes-tu dans la ville et ses environs (avec Green’Houilles) ?

Du jardinage ! Il y a énormément d’espaces verts à Houilles qui semblent être à l’abandon ou qui sont mal entretenus. On pourrait les remplacer par des potagers et des espaces communautaires. A-t-on encore besoin de planter « inutile » ?  De même, on pourrait changer les espaces herbeux par des potagers.  C’est un gros projet, c’est certain. On dit souvent que le progrès c’est s’éloigner de la terre. Je pense que non, au contraire ! Les enfants verront des patates autrement que chez MacDonald. Cela serait gratuit, entretenu par tout le monde. On pourrait donner l’excédent à l’épicerie sociale.

 

Pour toi Green’Houilles en 3 mots ? Solidarité- progrès- avenir

Écrire commentaire

Commentaires : 0