REPAIR CAFé

C'est quoi un Repair café ?

C'est tout simplement l'occasion de rencontrer des réparateurs bénévoles, prêts à vous aider pour un sourire !

Amenez vos objets cassés ou abîmés, et nous essayerons ensemble de les réparer.
Électroménager, vélo, informatique, maroquinerie et couture, tout y passe. N'hésitez pas, et venez offrir une seconde vie à tous vos objets. Épargnez à la fois votre poubelle et votre porte-monnaie !


Questions fréquentes sur le Repair café

Quelles sont les démarches à effectuer pour venir faire réparer ma machine en panne ?

Aucune démarche particulière n'est nécessaire. Il vous suffit de venir avec votre objet (propre) aux horaires et lieux indiqués du Repair Café, les bénévoles bricoleurs tenteront de lui donner une seconde vie.

Il n'y a pas d'inscription à l'avance, les personnes font la queue au fur et à mesure de leur arrivée au Repair Café.

De plus, nous réparons uniquement les objets qui nous sont apportés au Repair Café, nous ne nous déplaçons pas à domicile! 

Pour nous aider, si possible:

- apportez vos modes d'emploi, les CD des pilotes et drivers des différents périphériques (informatique), les numéros de licence des logiciels installés, les CD d'installation, etc.

- pour les appareils audiovisuels, apportez les télécommandes

- pour les appareils alimentés par batterie, merci de charger celles-ci à 100%.

- amenez tous les cordons de raccordement et blocs secteurs.

- pour l'informatique, prévoir un support de stockage de sauvegarde des données (disque dur externe, clef USB).

Enfin, contactez-nous pour toute question, nous essayons de répondre à tous les mails!

Faire réparer au Repair Café est-il payant ?

Non, c'est une démarche gratuite et militante pour réduire les déchets.
Une cagnotte est toutefois à la disposition des visiteurs pour couvrir les quelques frais d'organisation du Repair Café (affiches, tracts, site internet, assurance, achat de consommables tels que outillage spécifique, piles, écrous, vis, ...).Vous pouvez également participer de façon non financière : en amenant des boissons, thés, cafés, gâteaux, tartes, etc … ou en donnant de votre temps!

Faut-il être un-e professionnel-le pour devenir bénévole réparateur?

Même simple amateur, si vous vous y connaissez un peu en bricolage (électroménager, électronique, informatique,  vêtements, cuir, etc.), vous pouvez venir nous aider ! Peu de nos bénévoles actuels sont des professionnels dans leur domaine de réparation.

Pensez à contacter l'association pour savoir quels outils vous devez apporter.

De plus, cela est l'occasion de rencontrer d'autres réparateurs, de partager vos savoir-faire, d'aider les autres à réparer, tout cela dans la bonne humeur et la convivialité !

 J'ai plusieurs objets en mauvais état. Puis-je les amener tous?

Afin qu'un maximum de personnes puissent bénéficier du service, nous limitons le nombre d'appareils à deux seulement.


Chronique de Bernard Mabille, réparateur

Notre taux de réparation est stable : 30% avec des pointes à 50 suivant les objets qui nous sont apportés.

 

Certains sont conçus pour être démontés et réparables, beaucoup d’autres sont faits pour ne pas être ouverts, et contiennent de l’électronique difficilement réparable, génératrice de déchets peu recyclables et très polluants. L’absence de documentation, schémas et pièces détachées ne nous facilite pas la tâche. Les appareils les moins réparables génèrent beaucoup de déchets dont le recyclage est très aléatoire. 

 

Une tendance est en train d’émerger : les objets durables.

 

Même si le mouvement est encore timide, il faut saluer les projets en cours comme l’INCREVABLE, machine à laver faite pour durer et être réparée, en fabrication open source, ainsi que le lave vaisselle BOB de fabrication française.

 

Les appareils de fabrication actuelle sont très ‘’propriétaire’’, avec des modules spécifiques. Sur un lave-linge, si la carte électronique a lâché, il vous faudra la changer même si c’est une panne bénigne comme l’alimentation, en général fabriquée de manière très sommaire. Au niveau de l’électronique, la fabrication pour ces machines est peu modulaire, tout est sur la même carte: afficheur, bouton de sélection, programmateur, puissance, alimentation, et en cas de défection d’un sous ensemble, c’est toute la carte qu’il faudra changer, à grand frais, alors qu’une conception par blocs séparés serait tout à fait possible.

 

A ma connaissance, il n’existe pas pour l’électroménager -brun gris blanc - de service d’échange standard comme dans l’automobile.

 

De plus, l’abondance de l’offre en différents modèles n’arrange pas les choses, tout cela au détriment de l’utilisateur final. Pourquoi tant de modèles avec si peu de différences? Derrière cela se cache la logique de fabrication basée sur la consommation et le renouvellement incessant pour maintenir la production-voir les imprimantes!!! Cette situation n’est plus possible et il devient nécessaire de mettre en place une réflexion pour sortir de ce cercle infernal.

 

 

Au fil du temps nous sommes devenus des utilisateurs au bout de la chaine, sans conscience du processus qui a fait aboutir le produit jusqu’à nous.

 

Je vous invite à vous replonger dans vos cours et venir nous rejoindre pour ré-apprendre à réparer.